Pages

Les diathèses et les conséquences thérapeutiques en homéopathie







 Selon Max Tetau, on peut définir la diathèse  comme « un état pathologique constitutionnel résultant du déséquilibre des fonctions primordiales de la vie  ». (1)
C’est en quelque sorte une disposition pathologique à développer certaines maladies.
C’est Hahnemann qui fut le premier en à parler dans son traité sur les maladies chroniques
Il n’avait alors décrit que 3 diathèses (la psore, la luèse, la sycose).
D’éminents homéopathes comme Nebel et Vannier ont révélé d’autres diathèses : le tuberculisme et le cancérisme .

Les diathèses sont maintenant au nombre de cinq :

-la psore

-la luèse

-la sycose

-le cancérisme

-le tuberculisme.


-la psore ou  l’hyporéactivité :


« Il s’agit d’une auto-intoxication interne chronique d’origine héréditaire ou acquise et provoquée par une défaillance de certains émonctoires: reins, foie, peau…. » (2).
Cette diathèse est donc caractérisée par une auto-intoxication profonde : foie, reins, intestins…fonctionnent au ralentie. La peau intervient alors comme émonctoire.
La psore se caractérise  aussi par une alternance morbide :  par exemple, il y a une alternance entre des poussées d’eczéma et des crises d’asthme.

Cette pathologie se rencontre dans l’eczéma, l’asthme, le rhumatisme…

Les principaux remèdes  sont :

-SULFUR  : toutes les intoxications et les auto-intoxications…Il active les réactions tissulaires, stimule l’élimination des toxines (pouvoir centrifuge).  Il est indiqué dans les affections pulmonaires, cutanées, infectieuses….

-PSORINUM (ou SULFUR refroidi.): il est d’action plus douce et souvent, il permet souvent d’éclairer le cas en faisant apparaitre un signe majeur indiquant le remède simile…Il est indiqué dans les eczémas et le catarrhe auriculaire chronique en association avec Aviaire.

Il convient d’ajouter des draineurs, pour stimuler les émonctoires :
-La peau : Saponaria, Alumina…
-l’appareil rénal :Berberis, Solidago…
-Le  digestif : Magnesia carb.et muritricum, Aloe…
-les articulations : Benzoïcum, Guaiacum…
-les veines : Aesculus, Hamamelis…

En Lithothérapie :

Soufre natif 8 D est un détoxifiant de premier ordre.



-la luèse :


Cette diathèse se traduit par une désorganisation de l’organisme, une tendance à l’ulcération.
Cette pathologie est retrouvée  sur les tissus suivants :
-Tissus osseux :exostoses
-Tissus élastiques des vaisseaux et des ligaments : distension ou raideur
-Peau et muqueuses : fistules anales des chiens, des stomatites ulcéreuses des félins …,
- Appareil circulatoire :maladies cardioveineuses (dont l’hypertension).

Les remèdes principaux sont :
-LUESINUM : douleurs osseuses, écoulements purulents, des oreilles du nez, ulcères brulants, fistules anales…
-CALCAREA FLUORICA : Adénites , gerçures  et indurations dans les mamelles, mauvaise nutrition osseuse.

-MERCURIUS SOLUBILIS
: grand remède des glandes, des muqueuses, des os et du système lymphatique  : Abcès, gastro-enterite, pyorrhée dentaire, ulcérations….

- Les KALIUM :
bichromatum : ulcères  profonds, découpés à l’emporte- pièce….
Carbonicum : La bronchite chronique (en 5 CH) , l’asthme cardiorespiratoire….
Chloricum : La stomatite ulcéreuse…., les néphrites avec fièvre et inflammation bucco-pharyngée….
Iodatum : L’engorgement ganglionnaire , le rhumatisme sub aigu ou chronique….Le coryza du chat  présentant beaucoup d‘éternuement, de larmoiement , très irritant (Arum trifollium + Euphrasia + Mercurius + Kalium iodatum en 5 CH).La nécrose des os du nez !
Phosphoricum : stomatite et gingivite saignant facilement, le catarrhe auriculaire, la paralysie du teckel, l’incontinence nocturne de la chienne….
Sulfuricum :inflammation des muqueuses avec tendance à la chronicité : les éruptions cutanées avec forte desquamation avec suintement jaune, le rhumatisme articulaire sub aigu…..

-AURUM METALLICUM
: indiqué chez les chiens pléthoriques atteints de troubles cardiaques ou cardio-rénaux…., dans les ostéites suppurées…:

-CALCAREA CARBONICA : C’est le grand remède des troubles de l’assimilation chez les sujets jeunes en croissance.

-PHYTOLACCA DECANDRA
: Mammites, tumeurs mammaires « dures comme de la pierre », Rhumatismes par sa présence de potasse comme les Kalium…

En litho thérapie :

-Blende  8 D : soutient la trophicité des veines.

-Erythrite 8 D : tonique du myocarde



-la sycose :


Après une phase « hydrogénoïde » où les cellules conjonctives s’imbibent d’eau…, vient la deuxième phase dite « scléreuse ».(3)
A l’origine de la création de la diathèse  sycotique, on trouve comme facteurs étiologiques :
-les infections chroniques
-les vaccinations répétées
-l’abus de prescription s allopathiques comme les diurétiques, les hormones, les corticoïdes…
 Comme l’écrit  L.Vannier dans son livre « les cancériniques et leur traitement : " la sycose constitue le terrain privilégié pour le développement de néoformations et cancers.".
Cela correspond aux verrues, les polypes et tumeurs de nos compagnons âgés.
L’arthrose avec ses déformations osseuses fait aussi partie de la sycose.

Les remèdes principaux sont :
1)- phase « hydrogénoïde » :

-THUYA OCCIDENTALIS
: Excroissances, verrues, condylomes, tumeurs…
- NATRUM SULFIRICUM : Congestion   d es oreilles, rhumatisme articulaire aggravé par temps humide….Les trauma crâniens et leurs séquelles en 30 CH ( une dose/mois).
2)-phase scléreuse :
-CAUSTICUM  : C’est le grand remède des états chroniques accompagnés d’une grande faiblesse et de parésies incomplètes surtout à droite. Indications : paralysies,, ataxie locomotrice, amyotrophies, incontinence urinaire ou fécale….
 PHOSPORUS :  C’est un grand remède des affections pulmonaires ou digestives avec persistance de la faim et de la soif malgré la fièvre…Parmi ses indications nombreuses : le traitement de la gastro-entérite du chien à Parvovirus, l’insuffisance pancréatique, (le diabète), l’ insuffisance cardiaque par asthénie du myocarde (cœur droit), les myélites (forme nerveuse de la maladie de Carré) , l’épilepsie….
-SILICEA : C’est le remède de la suppuration chronique.  Par la présence de Silice, il a une action remarquable sur les os et les cartilages.
Indications nombreuses : suppurations anciennes, hypertrophie ganglionnaire ayant tendance à l’induration ou la suppuration,  les nécroses osseuses et ostéo-myélites, différentes maladies « trainantes«  (coryza du chat)….

Il est conseillé d’ajouter au traitement des draineurs comme Hydrastis, Berberis…

En litho thérapie :
-Pyrolusite 8 D par la présence de Manganèse draine l’axe hépatorénal, perturbé par la sycose.
-Celestite 8 D , contenant du strontium freine les phénomènes de prolifération et est indiqué dans le traitement des verrues.
-Chalcopyrite Aurifère 8 D qui possède une action anti-inflammatoire et aussi immuno-stimulante.

-Le cancérisme :


Selon, M. Tetau « Tout cancer, même d’évolution cataclysmique, est l’aboutissement d’un long processus répondant à une  longue série d’erreurs et de stress  physiques et ou psychiques . Il est en grande partie codé génétiquement et s’explique par une dégradation profondes des défenses immunitaires ».
 Au stade préventif, la prescription homéopathique  sera essentielle pour éviter l’évolution  vers la cancérisation et ensuite pour limiter le risque de rechutes et de métastases.
Au stade de la maladie, elle viendra assurer un complément capital aux autres thérapies (chirurgie, radiothérapie, chimio…) en soutenant le terrain et ses défenses naturelles.

Les 3 principaux remèdes sont :

-THUYA OCCIDENTALIS
  :  excroissances, verrues,  condylomes, tumeurs…
-CONIUM MACULATUM : mammites avec indurations, tumeurs mammaires...
-HYDRASTIS CANADENSIS : tumeurs mammaires, cancer de l’utérus, épithélioma de la lèvre....
Action locale possible en TM ou 3D.

+ les immuno-stimulants :


-SILICEA : suppurations chroniques, état  de déminéralisation….
-ARSENICUM ALBUM : septicémie, le malade chronique (eczéma, bronchite,asthme….)….
-CARBO ANIMALIS : les indurations chroniques, lentes et progressives...
THYMULINE 9 CH provenant du Thymus
-ARN/ADN 9 CH

Avec des remèdes d’action ciblé  sur le plan local :
                               

-mamelles : Asterias, Phytolacca
-Intestins : Magnesia phos.
-vessie : Cresol, Anilinum
-prostate : Thymol, Copahu
-poumon: Tabacum, Mazout
-œsophage et estomac :  Condurango, Iris, Ornithogallum
-chéloïdes et ostéophytes : Radium bromatum .

En litho thérapie :


-Monazite 8 D : contenant des terres rares exerce une action stimulante des défenses de l’organisme.
-Galène 8 D : par la présence de plomb, ce minerai consolide les défenses oncologiques.
-Silica marina  (silice de mer): en cas de défaillances immunitaires sévères.


Le tuberculisme :


Cette diathèse se traduit par une grande fragilité respiratoire( notamment au froid) et un épuisement rapide des possibilités réactionnelles
Les autres signes évocateurs majeurs :
-la répétition d’affections colibacillaires au niveau de l’appareil urinaire.
-la déminéralisation  (amaigrissements notamment).
-la grande variabilité des symptômes, des montées fébriles brutales
-la stase veineuse périphérique.

Les Remèdes :

Le remède clé est PHOSPHORUS
, car sa pathogénesie coïncide  avec celle de la tuberculose !
Comme remèdes constitutionnels, on peut citer :
-NATRUM MURIATICUM : Remède des déminéralisés et des cachectiques qui ne peuvent plus assimiler…Indication s: Amaigrissement, anémie, anorexie…
 CALCAREA PHOSPHORICA : C’est à la fois un remède de la croissance et un reconstituant.
Il est un puissant régénérateur du sang : à utiliser dans les convalescences difficiles sur un sujet épuisé

SULFUR IODATUM
: remède  psoro -tuberculinique…indications: affections chroniques ( muqueuses, peau, ganglions…) notamment  accompagnées d’ amaigrissement.
Bon traitement de l’hyperthyroïdie
TUBERCULINUM :
-AVIAIRE : C’est de la tuberculine aviaire diluée et dynamisée Indications: en traitement de fond des affections récidivantes comme les angines,  du catarrhe auriculaire
Donner une dose/mois, d’abord de Psorinum 9 CH,  Aviaire 9 CH, puis Aviaire15 CH., enfin Aviaire 30 CH.


Sur le plan local :

-Poumons : Drosera, Stanum, Sambucus…
-Foie : Chelidonium, Cardus…
-reins : Formice rufa
-Articulations : Apis, Bryona, Rhus tox.
-Inflammations : Ferrum phosphoricum…

En litho thérapie :


L’association du Cuivre ( Azurite 8 D) + de l’or (OR natif 8 D) +l’ Argent (Argent natif 8 D) permet de canaliser le processus  inflammatoire tout en stimulant les défenses qui sont ici amoindries.

Conclusion:

Apprendre à connaitre les différentes diathèses va nous permettre de mieux comprendre les maladies dont nous souffrons ainsi que celles de nos chers compagnons.
Ainsi, une thérapie plus ciblée et adaptée au cas médical pourrait alors être mis en oeuvre....
Merci au Dr S.HAHNEMANN d’avoir révélé les diathèses…

Bibliographie :


(1)- M.Tetau : Pour une médecine humaniste, l’ homéopathie  + Nouvelles cliniques de Lithothérapie déchélatrice  (éditions Similia)
(2)- H.Quiquandon : Homéopathie vétérinaire .Biothérapies (éditions du Point Vétérinaire)
(3)- M.N Issautier-Henry Calvet : Thérapeutique homéopathique vétérinaire (éditions Boiron)












-


No comments:

Post a Comment